Engagement envers la terre

Cultures durables

En harmonie avec le milieu

Les amandes ont coexisté avec le milieu naturel pendant des siècles. Nos cultures d’amandes sont conçues pour être rentables mais aussi durables à long terme. L’objectif est que les arbres soient productifs, que le sol, l’eau et les ressources employées soient toujours renouvelables et que l’impact causé puisse être supporté par le milieu naturel.
GRUPO LLOPIS propose que toutes ses activités soient économiquement durables, respectueuses de l’environnement et bénéfiques pour la société.

Installations agricoles

En Espagne, nous disposons des exploitations d’ALMENDRAS DEL GUADIANA. LLOPIS possède de vastes domaines d’amandiers où les meilleures variétés sont cultivées avec soin et où une partie de notre production annuelle est récoltée. Les amandes sont produites à l’aide des dernières technologies agricoles et d’irrigation. Elles nous permettent de contrôler l’évolution du fruit à tout moment dès sa naissance.

Llopis Portugal

Localisation: Portugal
Herdade do Xacafre
Surface cultivée: 300 ha
Année de plantation: 2008
Production depuis: 2013
Production en 2015: 1.500 kg/ha
Prévision pour 2016: 2.000 kg/ha

Sociedad Agrícola Montes das Lanças

Localisation: Portugal
Herdade do Mancoca
Surface cultivée: 150 ha
Année de plantation: 2017
Prévision début de production: 2021

Almendras del Guadiana

Localisation: Badajoz (Espagne)
Domaine La Estacada
Surface cultivée: 700 ha
Année de plantation: 2017
Prévision début de production: 2021

Favoriser l'économie locale

ALMENDRAS DEL GUADIANA prend soin de ses employés en améliorant leur formation et les installations leur étant destinées au sein de l’entreprise. Elle favorise également l’embauche de personnel local. Cette année, une instruction technique relative à la formation des employés a été effectuée. Les installations destinées au personnel de l’entreprise ont également été améliorées. Une salle à manger, également salle de repos, a notamment été aménagée. ALMENDRAS DEL GUADIANA recrute tout son personnel dans la région de la zone de production, ainsi que les sous-traitants pour la réalisation de tâches ponctuelles.

Conserver la biodiversité

ALMENDRAS DEL GUADIANA tient compte de la biodiversité de l’environnement où est située l’exploitation agricole. Une série de mesures a été mise en place à cet effet, en particulier la transformation de zones improductives en espaces destinés à préserver l’environnement. En évitant de traiter des zones avec des herbicides, on obtient une flore locale vivace servant d’îles et de corridors de biodiversité. Les zones proches des cours d’eau ne sont pas non plus traitées avec des herbicides, la végétation qui pousse en excès étant contrôlée à l’aide d’un traitement mécanique. On obtient ainsi une couverture végétale qui protège le sol et sert de refuge à la faune présente dans l’exploitation.

L'agriculture de conservation et ses bienfaits

ALMENDRAS DEL GUADIANA pratique une agriculture de conservation avec un labourage minimal. Ce type d’agriculture représente une amélioration considérable pour l’environnement sans diminuer les rendements de production des exploitations. Sa mise en pratique n’aurait pas de sens s’il ne s’agissait pas d’un système de production viable du point de vue énergétique et économique.

Concernant l’environnement, l’agriculture de conservation génère des bienfaits évidents pour le sol, l’air et l’eau. Dans l’exploitation, l’agriculture de conservation est pratiquée par l’incorporation de résidus végétaux dans les terres (restes de taille, feuilles et coques) et le non-labourage.

L’agriculture de conservation permet de réduire dans une grande mesure l’érosion du sol, plus de 90% dans le cas de la semence directe/non labourage, plus de 60% avec le labourage réduit et 85% avec les couvertures végétales. Ceci représente une amélioration très importante de la qualité des eaux de surface.

La qualité d’un sol est déterminée principalement par son contenu en matière organique. Nous soulignons l’importance de la matière organique dans la formation de la structure du sol. Elle freine l’érosion et améliore la capacité de rétention d’eau dans le profil, ce qui est très utile en particulier pour les terres arides.

Les systèmes agricoles impliquant beaucoup de restes de récolte sur le sol fournissent des aliments et un refuge à de nombreuses espèces animales. Ainsi, l’agriculture de conservation favorise notamment le développement d’un grand nombre d’oiseaux, de petits mammifères, de reptiles et de vers.

Les polluants les plus importants dans les eaux de surface sont les particules de sol de l’érosion hydrique. Le labourage de conservation constitue une solution à ce problème: avec cette technique, on estime que l’écoulement d’herbicides dans les eaux est substantiellement réduit, au même titre que les nitrates (plus de 85%) et les phosphates solubles (plus de 65%).

Par rapport à l’agriculture conventionnelle, le nombre d’opérations sur le sol est très limité dans l’agriculture de conservation. Par conséquent, les émissions de gaz à effet de serre sont réduites de manière considérable.

Inoculation des mycorhizes

ALMENDRAS DEL GUADIANA a inoculé les mycorhizes dans les amandiers. Le but est de maintenir la symbiose entre les mycorhizes et nos cultures. Les mycorhizes permettent une plus grande absorption de l’eau et des nutriments qui sont ensuite transmis aux plantes. Elles augmentent la quantité d’absorption des minéraux dissous par la mobilisation de nutriments par voie enzymatique (notamment l’azote organique et le phosphore, très peu mobiles) et par la libération d’acides organiques (mobilisation de calcium, magnésium et potassium principalement).